Depuis quelques dizaines d'années des facteurs s'efforcent de recréer ces instruments disparus. Et nous disposons aujourd'hui de suffisamment de bonnes copies pour apprécier leurs qualités.Et non ! décidément le pianoforte viennois n'est pas l'ancêtre du piano au sens où Darwinn voyait dans le singe un précurseur de l'homme.
Mais attention ! s'il s'agit bien de copies, leur qualité doit énormément à la personnalité du facteur d'aujourd'hui. Les réglages d'une mécanique d'apparence aussi simple que la Prellzugenmechanik ne s'apprennent pas dans les traités d'histoire, ni même en observant les instruments des musées. Et donc il s'agit bien d'instruments contemporains, créés aujourd'hui pour les besoins des interprètes d'aujourd'hui, il n'est pas question d'authenticité : Mozart et A.Walter son facteur de piano, sont morts, notre manière de jouer la musique comme les instruments que nous utilisons n'appartiendront jamais au XVIII°siècle ... Ce n'est pas une question d'authenticité, de reconstitution, il n'y a pas de tentative pour recréer la Musique comme elle aurait sonné il y a deux siècles. Même si nous y arrrvons, par hasard et par notre travail, personne ne pourra jamais nous le confirmer... même l'intérêt historique d'une telle démarche serait contestable. Par contre, si nous acceptons le postulat selon lequel les grands génies de la Musique nous apportent par delà le temps un message universel ( ce ne peut évidemment être démontré ), alors pourquoi ne pas utiliser un instrument dont nous pensons qu'il est le plus proche de celui que non seulement ils utilisaient mais qu'en outre ils avaient l'air d'aimer vraiment. Ce n'est plus une question d'historicité, mais bien de sincérité et d'expression !

Chris Maene a réalisé l'instrument que j'ai la chance de posséder d'après un original d'A.Walter. Il est de ces facteurs audacieux toujours à l'affut d'améliorations possibles. Travailler avec lui est un vrai plaisir et grâce à ses soins attentifs je vois mon pianoforte se bonifier sans cesse. Avec lui aucun instrument n'est jamais complètement " terminé " : sans son travail d'artiste toute ma démarche serait tout simplement impossible ...

retour / retour au menu