L'authenticité, la vérité, l'historicité m'apparaissent comme des combats perdus d'avance. Par contre, la re-découverte d'une musique déjà ancienne par des moyens actuels - analyse des traités historiques, utilisation d'instruments proches mais contemporains - elle, me fascine.

J'y vois non seuleument un moyen de lui rendre sa jeunesse et sa modernité mais surtout une voie pour nous-même retrouver une expressivité, une sincérité débarassées de tout a priori.

Pourquoi nous faut-il donc être à ce point précis historiquement ? Pour être sûr de ne dresser aucun écran entre les idées des grands compositeurs et nous, pour être sûrs de ne pas dévier dans notre compréhension bien sûr ... mais surtout pour être libres de les traduire avec notre propre sensibilté, notre imagination ... notre actualité.

retour / retour au menu