les sonates enregistrées ...
" l'approche théorique une fois réalisée, face aux questions non résolues, il ne nous reste donc plus que notre sensibilité et surtout notre sincérité... après avoir appris l'instrument de l'époque, après en avoir le plus possible sur l'homme Mozart et ses préférences, après avoir examiné au plus près les manières de l'époque, ensuite seulement pouvons-nous choisir notre voie d'expression ... quels ornements, comment, quelles libertés ... interprétations tout-à-fait personnelles .

Ces choix se font en toute humilité mais aussi en toute subjectivité... C'est la liberté de l'interprète de choisir parmi ce qui lui est laissé ce qui lui convient ...

Et si cette liberté reste grande ... tant mieux ! Car la vérité en musique n'existe pas. Il n'y a pas de Dieu Mozart pour séparer par une révélation divine le bon grain de l'ivraie ... "

retour
Arsis classics AS-00-R-64009-C